Livres et CD

Retour à la page d'accueil    retour à Ecole primaire

Les instruments de musique  

Anthologie de la musique

Les instruments de musique

Georges Boulestreau, Ed Les Buissonnières 21, impasse du Château d’Eau, 29160 Crozon

 

L’écoute des instruments de musique est une activité difficile à réaliser dans les classes. Elle demande la présence de musiciens dans l'école, ce qui est malheureusement encore rare, ou la lecture et l'écoute d'ouvrages grand public, incomplets ou peu adaptés aux enfants d'âge scolaire. Nous avons donc voulu vous proposer un ouvrage dont le contenu soit abordable par des enfants de 6 à 12 ans, sous une forme adaptée aux techniques de travail de plus en plus employées dans les écoles et surtout accompagné d'un document sonore réalisé par des enseignants pour des enfants. C'est dans cet esprit que s'est déroulé la coopération entre les Editions Buissonnières et une grande Ecole de Musique du Finistère.

Un livret abondamment illustré . Les instruments sont présentés par familles, réunis autour de l'élément principal: par exemple, la famille de la clarinette, du violon, ou de la trompette...

La page « dessins » est destinée aux enfants. Elle propose des illustrations simples, au trait, photo copiables, qui montrent l'essentiel des instruments courants, que l'on peut voir ou entendre aujourd'hui, ainsi que quelques autres qui, par leur origine historique ou géographique particulière, méritent d'être cités. Certaines fiches traitent du fonctionnement des instruments quand cela nous a paru indispensable: les cuivres notamment. Deux fiches abordent tout particulièrement le problème du son et de sa fabrication par les instruments. On trouvera aussi un répertoire des instruments avec leur étendue. Les dernières fiches proposent des regroupements intéressants {bois, cordes, vents, cuivres et claviers).

La page « textes » est destinée à l'enseignant. Elle donne toutes les explications nécessaires pour répondre à l'essentiel des questions que poseront les enfants. Le plan adopté est toujours le même: les généralités sur l'instrument, sa fabrication, son histoire, sa famille, son utilisation, la musique que l'on peut écouter. Nous avons voulu aussi signaler quelques repères sur l'apprentissage de chaque instrument: problèmes techniques et financiers qui peuvent aider les enfants dans le choix d'un instrument à jouer.

Un disque compact qui illustre le livre

Le disque compact qui accompagne le livre est conçu pour être utilisé en même temps. Les deux parties renvoient aux deux principaux chapitres du livre. Ce support a été préféré aux cassettes pour sa souplesse d'utilisation. Nous avons multiplié le nombre de plages pour faciliter l'accès à telle ou telle séquence.

La première partie fait entendre les instruments de musique les uns après les autres, en insistant sur ceux qui nécessitaient quelques approfondissements concernant leur fonctionnement (notamment les cuivres) ou sur l'étendue de leurs possibilités et du répertoire qu'ils jouent. n est bon d'avoir sous les yeux les instruments entendus, afin d'associer un son avec une image.

La deuxième partie propose des exercices de reconnaissance en liaison avec les fiches du livret. Ces exercices peuvent être abordés de plusieurs façons. La plus facile est de donner aux enfants les fiches complètes et de faire entendre les enregistrements, série par série. li suffit de reconnaître le dessin, de le nommer à l'aide de la liste proposée dans la marge, puis d'écouter et de placer dans le bon ordre les instruments entendus. On peut aussi cacher la liste de la marge. Enfin, on peut aussi travailler sans document, quand les enfants ont progressé dans le travail de reconnaissance. Il faut bien apprécier la difficulté de l'écoute. Certaines séries proposent des instruments très différents (piano comparé à une flûte, une trompette et un violon), dans ce cas, il est important de distinguer la famille de l'instrument. Dans l'exemple proposé, de la série no 1, il n'est pas important, dans un premier temps, de confondre flûte à bec et flûte traversière; il est plus essentiel d'entendre le son de la flûte différemment de celui d'un cuivre comme la trompette. Par contre, d'autres séries (no11: flûte à bec, saxophone, basson, clarinette) sont plus difficiles car elles réunissent des instruments de la même famille ou très voisins. Les exigences ne seront pas les mêmes. L'ensemble de ces exercices reste relativement facile pour des enfants qui n'ont pas de formation musicale particulière. Nous avons toujours privilégié, pendant les enregistrements, la musique au son. Nous avons cherché au maximum, avec les musiciens, à faire entendre de la belle musique et de donner aux enfants le goût d'en entendre encore plus. Nous avons donc toujours cité les auteurs et le nom des pièces jouées. Vous trouverez en fin d'ouvrage le répertoire complet du disque compact. Vous pourrez l'avoir sous les yeux pendant l'écoute.

Tous ces documents ont été conçus par des enseignants d'écoles primaires et d'écoles de musique. Nous avons donc toujours privilégié la facilité d'accès des enfants, en proposant des dessins simplifiés, mais précis, et des enregistrements adaptés, présentés individuellement de façon attractive. Nous espérons qu'ils vous donneront toute satisfaction et que vous aurez autant de bonheur que nous à écouter les musiciens. lis ont toujours eu le sentiment de jouer pour le plaisir des enfants, et cela transparaît beaucoup dans la musique que vous entendez. Toutes les remarques que vous voudrez nous faire seront bien accueillies et nous ne manquerons pas d'en tenir compte dans les prochaines éditions.

Anthologie de la musique 

Cette anthologie est dédiée à Gilbert ROUGET, au chercheur qui posa des questions essentielles sur les mécanismes de la voix chantée, et au fondateur des éditions de disques du Musée de l'Homme dont on fête le cinquantième anniversaire cette année (1946-96). Gilbert ROUGET dirigea pendant elus de vin~ ans au Musée de l'Homme le Département d'ethnomusicologie où il créa un Laboratoire de recherche du CNRS, aujourd'hui UMR 9957. Par ses publications, son enseignement et l'attention qu'il sut porter au travail des autres, il marqua de façon décisive toute une génération de chercheurs. Son influence reste grande dans la recherche en ethnomusicologie. Cet hommage lui est rendu par ceux qui ont travaillé à ses côtés ou sous sa direction et se retrouvent dans sa façon de penser les choses. C'est avec plaisir qu'ils souhaitent lui restituer ainsi une part de ce qu il leur adonné.

Faisant suite au disque "Instruments de musique du monde" (LDX 274675), cette anthologie offre, pour la première fois, un large éventail d'expressions vocales couvrant un grand nombre de cultures musicales de tradition orale. Les deux premiers disques présentent divers types de voix dans le monde, le troisième est consacré à la polyphonie. L'organisation d'un si vaste matériel soulève des questions difficiles. La richesse des expressions musicales, dont le Musée de l'Homme conserve de précieux témoignages dans ses archives sous forme de bandes originales et de disques publiés, offre de nombreuses perspectives de classement: par continentS, par pays (cf. l'index géographique en fin de livret), par ethnies, ou encore par fonctions (chants de fête, chants de travail, chants de danse, etc.).

Ces systématiques n'ont pas été retenues, car elles nous auraient écartés d'une réalité acoustique et musicale qu'il convenait de prendre en compte; nous nous sommes donc tournés vers d'autres critères, touchant à la matière sonore elle-même.

Il restait cependant à régler des problèmes de typologie. En effet, si depuis les travaux de Sachs et de Hornbostel, il existe bien une classification des instruments de musique, une typologie générale de la voix humaIne chantée manque toujours; sa réalisation soulève de toutes façons de nombreux problèmes que les ethnomusicologues sont loin de savoir résoudre complètement. D'une part, les procédés et les techniques de chant sont insuffisamment décrits et leur inventaire n'est pas clos ; d'autre part, la tâche est compliquée par le fait que le vocabulaire acoustique et les outils musicologiques sont souvent peu consensuels, largement métaphoriques et, tout compte fait, bien approximatifs.

Conscients de ces difficultés, nous avons toutefois pris le parti de regrouper les exemples musicaux en fonction de leurs parentés articulatoires ou acoustiques. On trouvera donc ici l'esquisse d'une typologie établie à partir du fonctionnement de l'appareil phonatoire et de l'image du son produit, en deux disques "Techniques", organisés comme suit:

CD I: I) Appels, cris et clameurs; 2) Voix et souffle; 3) Parlé, déclamé, chanté; 4) Ambitus et registre ;

CD Il : 5) Couleurs et timbres ; 6) Voix travesties; 7) Ornementation; 8) Voix et instruments de musique; 9) Jeu sur les harmoniques.

Le CD III, quant à lui, met l'accent sur la variété des procédés polyphoniques ; les exemples y sont regroupés selon l'agencement des parties musicales: I) Hétérophonie; 2) Écho et tuilage ; 3) Bourdon et ostinato ; 4) Organisation parallèle, oblique ou contraire de deux voix ; 5) Accords ; 6) Contrepoint et techniques combinées.

Retour à la page d'accueil

Il restait cependant à régler des problèmes de typologie. En effet, si depuis les travaux de Sachs et de Hornbostel, il existe bien une classification des instruments de musique, une typologie générale de la voix humaIne chantée manque toujours; sa réalisation soulève de toutes façons de nombreux problèmes que les ethnomusicologues sont loin de savoir résoudre complètement. D'une part, les procédés et les techniques de chant sont insuffisamment décrits et leur inventaire n'est pas clos ; d'autre part, la tâche est compliquée par le fait que le vocabulaire acoustique et les outils musicologiques sont souvent peu consensuels, largement métaphoriques et, tout compte fait, bien approximatifs.

Conscients de ces difficultés, nous avons toutefois pris le parti de regrouper les exemples musicaux en fonction de leurs parentés articulatoires ou acoustiques. On trouvera donc ici l'esquisse d'une typologie établie à partir du fonctionnement de l'appareil phonatoire et de l'image du son produit, en deux disques "Techniques", organisés comme suit:

CD I: I) Appels, cris et clameurs; 2) Voix et souffle; 3) Parlé, déclamé, chanté; 4) Ambitus et registre ;

CD Il : 5) Couleurs et timbres ; 6) Voix travesties; 7) Ornementation; 8) Voix et instruments de musique; 9) Jeu sur les harmoniques.

Le CD III, quant à lui, met l'accent sur la variété des procédés polyphoniques ; les exemples y sont regroupés selon l'agencement des parties musicales: I) Hétérophonie; 2) Écho et tuilage ; 3) Bourdon et ostinato ; 4) Organisation parallèle, oblique ou contraire de deux voix ; 5) Accords ; 6) Contrepoint et techniques combinées.

Retour à la page d'accueil